Musique : Un Parfum d’Andalousie à Montréal

timthumbL’Association les Amis de la Musique Andalouse de Montréal (AMAM) a organisé en collaboration avec NéoFuse Events, le dimanche 4 juin 2016 un concert de musique Andalouse avec une touche de musique du moyen âge à l’auditorium de l’école le Plateau, à Montréal, tout ça sous le thème de l’Amour Courtois.
Les organisateurs ont été heureux de voir la jolie salle de l’école le Plateau comble avec les amoureux de la musique arabo-andalouse.

Le groupe des Reverdies de Montréal a ouvert le les  festivités en nous plongeant en plein dans le moyen âge Italien en interprétant les célèbres ballades choisies du fameux Il Trecento style poétique italien de cette époque (1300 – le 14è siècle) de musique médiévale avec des instruments très anciens tels que la harpe, la flûte et le tambourin.

La deuxième partie du concert a vu se produire deux classes de musique Andalouse «Les Bourgeons de l’association AMAM », qui ont interprété quelques mouvements de Inkilbate et une Nouba dans le modeMaya sous la direction respectivement de Omar Meddour & Kamel Berranen.

Le maître de la musique Arabo-Andalouse Mohamed Khaznadji a été honoré lors de la soirée en qualité de monument et Professeur, les classes ont interprété devant le maître des morceaux pour le rassurer que la relève est bien présente et que la mémoire sera sauvegardée.

Les professeurs de musiques et les sponsors notamment ; l’organisme La maisonnée qui a offert ses locaux les dimanches aux répétitions du groupe AMAM ont reçu des récompenses symboliques et des remerciements.

La soirée a continué après l’entracte avec l’orchestre de l’Association les Amis de la Musique Andalouse de Montréal qui a interprété sous la direction de Monsieur Salim Bouzidi, la Nouba Raml-Maya écrite après la « Reconquista Espagnole ».

Un rappel a aussi été fait après les remerciements du Maestro Mohamed Khaznadji et le théâtre s’est transformé en piste de danse où certains dansaient à leur place et d’autres dans les corridors sous les ovations du public et les youyous des femmes. Autant dire que la fête était tout simplement au rendez-vous.

Boumediene Kerzabi , le 2016-06-05